Une mort très suspecte…
Brandy Vaughan, lanceuse d’alerte de 47 ans, en pleine santé est retrouvée morte à son domicile par son fils de 10 ans.
« Vous êtes-vous jamais demandé pourquoi je m’exprimais contre les grandes sociétés pharmaceutiques et que j’en souffrais de conséquences majeures? Car je me bats pour mon fils et pour l’humanité et je vais éduquer les gens sur les dangers des produits pharmaceutiques jusqu’à mon dernier souffle ».  « J’ai choisi le courage. J’ai choisi la compassion. J’ai choisi l’intégrité. J’ai choisi la santé. J’ai choisi l’honnêteté. Et surtout, j’ai choisi l’amour. »
Brillante avocate engagée à 25 ans par le groupe Merck elle intègre les équipes commerciales de la firme dans les années 2000 afin de développer les ventes du futur blockbuster maison baptisé Vioxx© (anti-inflammatoire de nouvelle génération) 🔸 En 2004 c’est la désillusion absolue, le Vioxx© s’avère responsable de phénomènes de thromboses artérielles incontrôlables susceptibles de provoquer des infarctus du myocarde et des accidents vasculaires cérébraux (140.000 le nombre d’infarctus ou d’AVC ayant été attribués au Vioxx© pour les seuls USA). Elle découvre aussi des données falsifiées concernant des vaccins pour enfants (vaccin contre les oreillons). Merck a détruit les preuves, donné des consignes pour mentir aux superviseurs de la FDA et a même tenté d’acheter le silence des personnes chargées de la surveillance du processus d’évaluation (les responsables de l’homologation et de la recommandation de vaccins sont autorisés à avoir des participations financières dans ces vaccins). 🔸 Lorsqu’elle fait part de son désir de démission à sa hiérarchie, on lui explique rapidement que c’était impossible et reçoit des menaces. Elle décide néanmoins de fonder l’association « Learn the Risk » rédigeant des articles à charge contre les médicaments défectueux. Depuis, sa vie devient un calvaire : cambriolages à répétition, menaces de mort par lettre, téléphone, réseaux sociaux, voitures régulièrement incendiées dans la rue, comptes en banque disparus et vides. 🔸

Brandy Vaughan comprend que pour retrouver une vie normale, elle quitte les Etats-Unis, part s’installer avec sa famille aux Pays-Bas pendant huit ans, espérant pouvoir vivre normalement avec son petit garçon, tout en continuant à parler, chercher, faire des conférences et publier des articles. Elle décide néanmoins d’y revenir depuis peu. 🔸 L’idée selon laquelle elle finirait assassinée revenait souvent dans ses courriers, plus particulièrement qu’on tenterait probablement un jour de l’empoisonner. Elle précise dans une vidéo en décembre 2019 qu’elle n’est pas suicidaire et en parfaite santé, qu’elle se doit de dénoncer les risques des vaccinations obligatoires (dont l’unique but est le profit) malgré toutes les intimidations effrayantes dont elle est la cible. Sa dernière intervention vidéo d’alerte date du 2 décembre 2020 : « si quelque chose devait m’arriver, vous saurez qui et pourquoi étant donné mon travail; je me suis arrangée avec des amis proches pour un « go fund me » pour engager des enquêteurs privés, je leur ai fourni toutes les informations ». Pour votre info, La Click Sources : Twitter, Dr Vincent Reliquet, aimsib.org

Juliana.

 

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici