« Si ce n’est pas nous, alors qui ? Si ce n’est pas maintenant alors quand ? Dernière sommation avant notre extinction ! »
Du 12 au 16 octobre a eu lieu la semaine internationale de rébellion pour alerter la population et surtout les élus sur l’urgence climatique et sociale de notre chère Terre. En France, ce sont les activistes et militants d’Extinction Rébellion France qui se sont rassemblés tout au long de cette semaine dans plusieurs villes (Lille, Bordeaux, Paris, Orléans, Lyon,…) pour faire des actions dites de désobéissance civile.
Retour en vidéo (live Facebook) et en photos sur leur troisième et dernière action qui a eu lieu vendredi 16 octobre à l’Hôtel de Ville de Lyon. Ce fut une action « coup de poing » où des militants se sont cadenassés aux grilles de la mairie et enchaînés entre eux devant l’entrée pour empêcher les entrées et les sorties du bâtiment ou en tout cas pour interpeller et sensibiliser les lyonnais ainsi que leurs élus.
Les militants auraient apprécié que le maire M Doucet vienne échanger avec eux quelques minutes sur le parvis, mais ce fut 2 élus et 2 conseillers municipaux dont Sylvain Godinot (adjoint au maire et délégué à la transition écologique) et Chloé Vidal qui ont entendu les revendications des activistes mais aussi échangé sur divers projets pendant près de 20 minutes (la vidéo de ces échanges se trouve sur ce lien). Mission réussie ou presque donc d’interpeller les élus lyonnais au bout d’une semaine d’actions.
Nous vous partageons ici leur appel citoyen:
« URGENCE CLIMATIQUE ET SOCIALE:
La crise sanitaire nous rappelle combien notre société est fragile face aux changements brutaux. Pourtant, c’est bien ce qui nous attend dans un futur proche en proie aux dérèglements climatiques.
Les grands projets inutiles comme la construction d’un réseau 5G, d’entrepôts Amazon, l’extension d’aéroports ou de zones commerciales, favorisent la surconsommation, l’exploitation des ressources et des travailleurs, et mettent en péril nos dernières chances de maîtriser l’impact du réchauffement climatique.
Nous pouvons réinventer un autre modèle de société, plus inclusif, protecteur et écologique, mais cela exige de reprendre le pouvoir sur le débat public. Rejoignez-nous pour exiger la reconnaissance de l’état d’urgence climatique et sociale, et la création d’assemblées citoyennes décisionnaires pour le climat dont les décisions seront à la hauteur de l’urgence et ne pourront être méprisées par la classe dirigeante. »
Pour en savoir plus : https://extinctionrebellion.fr/
Justine
Crédit vidéos : Lagertha Photographie
Crédit photos: Cédric pour Lagertha Photographie

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici