Ce vendredi 25 septembre avait lieu la journée mondiale d’action pour le climat et la justice sociale. Les militants de Youth For Climate ont appelé dans toutes les villes de France à se rassembler pour mettre en place des actions ou des marches dénonçant les problématiques climatiques et sociales en France et dans le monde.

À Lyon, l’association avait appelé ses militants et tous les citoyens se sentant concernés à agir tout au long de la journée du vendredi. Ainsi, dès l’aube jusqu’à la fin d’après-midi, trois actions différentes se sont relayées pour dénoncer les injustices climatiques et sociales. Nous vous partageons ici leurs revendications.

Première action : ANTI PUB

LIBÉRER LES CONSCIENCES: en recouvrant les affiches publicitaires dans la ville de Lyon, les militants ont voulu sensibiliser les citoyens et dénoncer les conséquences économiques, sociales et climatiques des panneaux publicitaires. Ces derniers ont couté 447 euros à chaque citoyen français en 2017, provoquent une surconsommation en créant des besoins et des envies (nous recevons entre 1 200 et 2 200 messages publicitaires par jour), consomment pour les panneaux numériques l’équivalent de la consommation énergétique d’un couple avec enfant soit 7 000 KWH/an, diffusent des images à caractère sexistes, conformistes, racistes.

Deuxième action : CLEAN WALK

OPÉRATION NETTOYAGE: une trentaine de militants armés de bouteilles plastiques, de sacs poubelles et de gants ont nettoyé les quais du Rhône dans le quartier de la Guillotière. L’objectif était de ramasser le plus de déchets et de mégots de cigarettes possible dans l’après-midi. Pourquoi? Parce que 13 millions de tonnes de plastique finissent dans les océans chaque année, seul 9% du plastique est recyclé, un mégot pollue jusqu’à 500 litres d’eau et entre 20 000 et 25 000 tonnes en sont jetés chaque année.

                                                 

Troisième action : SOUTIEN AUX OUÏGHOURS

OPÉRATION ÉTIQUETTES : une vingtaine de militants se sont rendus dans plusieurs magasins du centre commercial de La Part-Dieu pour déposer des étiquettes sur certains produits « Made In China ». L’objectif était de sensibiliser et de dénoncer le génocide (selon la définition de l’ONU) que subit la minorité musulmane des Ouïghours en Chine. En effet, ce peuple est persécuté et exploité par le gouvernement chinois sous prétexte d’une lutte contre le terrorisme et l’extrémisme: surveillance accrue y compris à l’intérieur de leur domicile, interdiction de pratiquer leur religion, déplacements soumis à des contrôles. En cas de non-respect: les Ouïghours sont mis dans des camps de rééducation où ils doivent renier leur culture et leur religion, ils y sont drogués et violés, les femmes sont stérilisées de force pour faire disparaître la génération future, ils sont exploités pour fabriquer du textile qui sera vendu dans les pays occidentaux.

                                           

Justine

Source info : Youth for Climate / Crédit photo action antipub : Youth for Climate Lyon

Crédit photo: Lagertha Photographie

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici